Avertir le modérateur

08/06/2009

Le frêne

 Frêne - Fraxinus

frene2.jpg

arbre de la famille des Oléacées
(Frêne, Lilas, Olivier,Osmanthe, Troène)

Étymologie : du grec phraxis, "haie", ou du latin fraxinus, "foudre", car isolé, il attire la foudre.
Origine : sont européens le Frêne élevé ou Frêne commun (le plus répandu), Fraxinus excelsior, le Frêne à feuilles étroites ou Frêne oxyphylle, Fraxinus angustifolia (bords de Méditerranée) et le Frêne à fleurs ou Orne, Fraxinus ornus (Corse, Italie). Le frêne est un des arbres les plus récents sur terre. Le Frêne monophylle, Fraxinus excelsior Diversifolia, est un
cultivar.
Autres Espèces : Frêne chauve d'Asie, Frêne blanc, Fraxinus americana, et Frêne rouge, Fraxinus pennsylvanica, tous deux d'Amérique.
Habitat : le frêne apprécie les zones ensoleillées, en bord de rivières, ou en forêts mixtes. Le frêne couvre 2,6% de la forêt française.
Rusticité : il supporte le froid jusqu'à -17°
Taille maximale : 40 m. Sa croissance est rapide. Son tronc atteint 1 m de diamètre.
Port (arbre isolé) : ovoïde. Il présente des branches ascendantes, une cime irrégulière et un feuillage peu dense. Planté serré, le frêne croît en hauteur, avec un tronc rectiligne.
Écorce lisse, gris pâle, et se fissurant au bout de 30 ans. Elle présente alors un réseau de crevasses.
Bois : le bois de frêne est blanc, à reflets nacrés, un peu rosés. Il s'assombrit, une fois coupé. Son utilisation est décrite plus bas.
Feuillage caduc. Les feuilles de frêne naissent de bourgeons noirs caractéristiques (on les voit bien en hiver). Les feuilles sont
opposées (les feuilles de Robinier ou de Sophora, qui leur ressemblent un peu, sont alternes) et décussées. Elles se composent de 5 à 15 folioles lancéolées, sessiles (sans pétioles), à sommet et base pointus et à bord finement dentelé. Suivant les espèces, les folioles sont fines et allongées ou au contraire larges. Elles sont vert foncé et glabres sur le dessus, plus pâles et à nervures un peu velues sur le dessous. Le Frêne monophylle (fraxinus diversifolia) a une feuille composée de une à trois grandes folioles (10 cm) qu'on pourrait prendre, chacune, pour une feuille simple.
Fleurs : Le Frêne commun fleurit au bout de 30-40 ans. Les fleurs sont petites, jaune verdâtre, groupées en panicules d'abord dressées puis pendantes qui apparaissent avant les feuilles de façon à favoriser la pollinisation par le vent. Les fleurs sont hermaphrodites. La floraison a lieu de mars à mai suivant la région.
Le frêne à fleurs se distingue par des belles fleurs blanches, en plumeau odorant, en mai. Chaque fleur a 4 longs pétales.
Risque de pollen allergisant du Fraxinus excelsior : moyen.
Fruit : samare plate, de 5 cm, pétiolée, groupée en touffes de 10-20. Elles restent sur l'arbre en hiver, ce qui aide à le reconnaître.
Littérature : un superbe
poème de Vauquelin de La Fresnaye (1535?-1606).
Le frêne est décrit dans l'
Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (rédigée entre 1751 et 1772 sous la direction de Diderot).
Légendes et traditions : Dans la
mythologie grecque, le Frêne est l'arbre de Poséidon, qui est notamment le dieu des séismes. Dans l'Iliade d'Homère, le javelot d'Achille était en frêne. Pour les Germains et les Scandinaves, c'est l'arbre fondateur, Yggdrasil. Il supporte la voûte céleste et prend racine dans la Sagesse. Les Slaves attribuent au Frêne le pouvoir de repousser les serpents : on peut se reposer à son ombre sans crainte. Dans l'astrologie celtique, le frêne est vif, impulsif, exigeant, ...
Utilisations : Les feuilles de frêne sont réputées
diurétiques et antirhumatismales. Les feuilles servaient de fourrage (comme les feuilles d'orme). De l'écorce, on extrayait le "quinquina d'Europe", qui est fébrifuge. La fleur fraîche de l'orne, additionnée de levure, produisait, après fermentation, une boisson rafraîchissante et antirhumatismale, la frénette .100_1322.JPG
Le bois de frêne est bon au polissage et au toucher onctueux. Il est dur, lourd (dense), flexible et pas cassant : on en faisait, depuis l'antiquité, les hampes des lances (on plantait des Frênes près des châteaux-forts). Ovide, dans les Métamorphoses, le nomme "arbre aux javelots". On a découvert des outils néolithiques (5000 ans av JC) avec un manche de frêne. Dans la vie courante, on en faisait aussi des manches de bêches, des barreaux d'échelle, des gouvernails, des rames, des raquettes de sport et les anciens skis.
Le Frêne monophylle peut être planté en alignement de rue.

Autres préparations à base de frêne :

100_1228.JPG- Samarinade

 

 

100_1325.JPG- Montognol

Commentaires

Merci pour l'astuce, j'apprécie votre style. Je vais vous faire un peu de pub auprès de mes contacts, vous l'méritez bien !

Écrit par : cartomancienne | 26/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu