Avertir le modérateur

12/12/2009

Le Pousse-Rapière

 

SAINT-PUY et Le Pousse-Rapièrechateau-cour_inv.jpg

 

 

 

A Saint-Puy, petit village gascon,
juché sur sa colline, existe un château
dont l’origine remonte à plus de dix siècles.

Déjà à l’époque néolithique, il y a plusieurs milliers d’années, les hommes avaient choisi de s’établir sur ce promontoire couvert de chênes. Les haches de pierre polie et les pointes de flèches attestent de leur industrie et de leurs premiers échanges.chateau-aerienne.jpg

   

Sautons allègrement quelques dizaines de siècles et voici les Romains qui développent la culture de la vigne et les communications, apportent du même coup la richesse à cette région qui allait devenir la Gascogne.
Un peu plus tard, passent les Sarrazins qui amènent avec eux l’alambic.
Le décor est planté, les éléments sont en place pour permettre à l’esprit inventif des Gascons de s’exprimer pleinement.

Ajoutons que les Anglais, occupants repoussés du pays gascon au 14è siècle, voient d’un très mauvais œil le commerce des marchands Hollandais avec leurs anciens domaines et vous avez la naissance de l’Armagnac.
En effet, les bateaux Hollandais n’étaient autorisés à franchir l’étape de Bordeaux, toujours Anglais, et à remonter la Garonne pour venir charger les vins du Haut pays Gascon qu’à partir du printemps suivant la récolte.
Il était déjà trop tard pour bon nombre des vins de cette époque, qui, plus ou moins bien stockés, n’avaient pas la patience d’attendre de longs mois et se trouvaient abîmés à l’arrivée des marchands Hollandais.
Ceux-ci eurent alors l’idée de faire distiller une partie de ces vins pour incorporer l’alcool obtenu aux vins restants. Ce vinage avait pour effet de garantir une bonne conservation des vins.
Un vigneron distrait oublia-t-il un peu cette eau-de-vie au fond d’un fût de chêne ?
Nul le sait avec certitude. Mais, à partir de cette époque on se mit, en Armagnac, à distiller du vin pour produire un alcool de bouche.
C’était, au 15è siècle, une grande originalité, puisque jusqu’alors, l’alcool était réservé aux médecins, aux parfumeurs et aux alchimistes.

Les siècles passant, la renommée de l’Armagnac et des Gascons grandit peu à peu, tandis que les villages médiévaux comme Saint-Puy, perchés sur leurs collines à l’écart des routes et des rivières, commençaient à perdre leur influence et s’endormaient.

Cependant, le génie créatif des Gascons, bien vivant lui, est transmis de génération en génération.
Il n’est donc pas surprenant que les vignerons locaux et, parmi eux, l’arrière-grand-père de René Lassus, aient toujours pensé à expédier leurs vins hors de leur région : ils ne faisaient que suivre en cela une tradition séculaire.

Et les viticulteurs qui, à la fin du siècle dernier, vendaient leurs vins en Champagne ne s’y étaient pas trompés : terroir et qualité des vins de nos coteaux se prêtent admirablement à l’élaboration de vins vifs, secs et de race.

C’est ainsi que René Lassus, approfondissant tout naturellement la démarche de son aïeul, eut l’idée de champagniser les vins de son vignoble tout en continuant à distiller une partie.

Le Château de Saint-Puy est en Ténarèze, une des régions fortes de l’Armagnac et la distillation a toujours tenu une grande place dans l’activité de ses vignerons.
La juxtaposition de l’esprit inventif des Gascons et de leur admirable eau-de-vie devait, on l’imagine, entraîner le foisonnement de recettes familiales dont certaines étaient tout à fait originales.

L’idée du Cocktail Pousse-Rapière ne vint pas autrement et René Lassus améliorant la recette familiale, associa la liqueur d’Armagnac au Brut qu’il produisait en méthode traditionnelle champenoise pour créer le Cocktail Pousse-Rapière que nous connaissons.

C’est en mémoire de Blaise de Monluc inventeur de la Rapière, que René Lassus appela son cocktail : « Pousse-Rapière ».
En effet, Blaise de Monluc, Maréchal de France, né en 1500, conduisit de célèbres batailles en Italie notamment, d’où il ramena la Rapière.rapiere.jpg

Cette arme redoutable, rendue célèbre plus tard par les Mousquetaires, présentait l’avantage d’être fine et légère, ce qui lui conférait une dramatique efficacité en la poussant vers son adversaire : Pousser la Rapière.

Le succès, jamais démenti de ce Cocktail, tient au fait que les deux composants sont élaborés, dès l’origine, dans le souci de réaliser un mélange équilibré.
Le vin et la liqueur sont faits l’un pour l’autre, à partir du même terroir, du même vignoble et leur mariage est le plus heureux, le plus harmonieux et le plus naturel qui soit.

Idées Cadeaux

100_2974.JPG

Pousse Rapière et Monluc brut

100_2985.JPG

Merci au Château Monluc

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu