Avertir le modérateur

04/05/2010

Vignobles Alain Brumont

brumont.jpg« A tous ses pieds de vignes, il a donné un prénom »

Un bel hommage de Didier Dagueneau, vigneron également, dont Alain Brumont
est très fier car il illustre parfaitement la minutie avec laquelle il conduit son vignoble. Les Vignobles Brumont ou l’expression de terroirs d’exception et de vieux cépages locaux performants.

Vigneron hors norme, Alain Brumont 
n’a eu de cesse de mettre en valeur ces terroirs, les cépages de sa région qui d’une certaine manière le lui ont bien rendu et l’on classé à côté des icônes du vin et des plus grands vinificateurs du monde.

Car aujourd’hui, grâce à cet homme passionné et visionnaire, créateur de style unique, ses vins interprètent bien cette Gascogne généreuse et ces Pyrénées à la fois imposantes et délicates.

Aujourd’hui plus personne ne doute de cette réussite qui marque le monde viticole

Alain Brumont, des terroirs retrouvés aux nouveaux terroirs

Alain Brumont a réhabilité d’anciens terroirs abandonnés depuis près de 50 ans. Des terroirs vierges dépourvus d’engrais et de produits chimiques trop souvent utilisés par la viticulture. Alain Brumont a voulu repartir sur des terroirs vierges toute substance chimique

Alain Brumont est aussi un découvreur inlassable de nouveaux terroirs, un véritable dompteur de cépages qui a changé durablement le visage des vins du Sud-Ouest et redonné ses lettres de noblesse au Tannat, le cépage roi de Madiran.

Sa passion pour sa région, ses grands terroirs et ses cépages retrouvés l’ont amené à devenir un des vignerons les plus prisés de l’Hexagone, récompensé par de nombreux prix internationaux, au même titre que les plus grands noms de Bordeaux, de Bourgogne et de la Côte Rôtie. Son secret ? Adapter chaque cépage en fonction des meilleurs terroirs. « J’interprète chaque terroir », se plaît-t-il à dire. Juste retour des choses, il est le seul vigneron, aujourd’hui, à posséder presque 100 % des Grands Crus de l’appellation Madiran. Cette adaptation du vin en fonction de chaque terroir et son talent de vinificateur lui ont permis de concevoir 4 philosophies différentes du vin : Montus, Bouscassé, Torus et Gascogne

Terroirs

3 principaux types de terroirs. Montus, et ses fortes pentes argileuses recouvertes de gros galets. Bouscassé, et ses plateaux argileux sur roche. La Gascogne et ses terroirs d’argiles grises et de calcaire délité.

- Montus

Se basant sur la renommée de ce terroir au 18ème siècle, Alain Brumont a racheté le château Montus en 1980. Ce terroir et ses gros galets rougeâtres est aussi le dernier témoignage des premières Pyrénées datant de 40 millions d’années. Les Pyrénées actuelles déposent dans nos rivières de gros galets noirs marbrés de blanc.

Montus : Fortes pentes (20 à 40%) exposées plein sud, à l’ensoleillement intense, recouvertes de gros galets. Sous sol d’argiles jaunes et rouges.

La Tyre : forte pente Sud Ouest à l’ensoleillement long moins fort avec souvent une très légère brise qui ventile ces pentes réchauffées par les galets.

- Bouscassé

Propriété familiale depuis de très nombreuses générations. Les 30 dernières années, en sélectionnant uniquement les parcelles situées sur les crêtes, Alain Brumont est devenu propriétaire des meilleurs terroirs de cette colline.

 - Bouscassé : ses argiles fines bigarrées jaunes et blanches, reposent sur de la pierre calcaire fissurée. En bordure, on trouve des terroirs de grep, concrétion d’oxyde de fer et de manganèse qui donne des vins plus souples.

 - Vieilles Vignes : sélection des meilleurs terroirs d’argile et des plus vieilles vignes où un fort pourcentage n’est pas greffées (photo cep sanglier)


 - Argile rouge : 2 zones d’argiles rouges riches en fer donnent un style de vin particulier.

 - Les Menhirs : argiles grisâtres en profondeur, de très gros blocs de pierre de 1 à 30 tonnes en forme de menhirs nagent dans ces argiles à des profondeurs différentes

- Gascogne

Nouveau terroir découvert par Alain Brumont en expérimentation depuis 10 ans.
Situé dans le haut Armagnac, ce terroir nommé « Peyrusquet », est composé d’argiles grises et de calcaire délité. Les couches d’argile délitées de quelques centimètres, parfait jusqu’à 1 ou 2 mètres repose sur des falaises de calcaire. Le Terroir est souvent comparé à la rive droite de Bordeaux. Les vins blancs y sont très frais avec le gros manseng et sauvignon blanc et les vins rouges y sont charnus et équilibrés.

100_2687.JPG

Exemple : Le Bigourdan


.

 

- Torus : Le vin du troisième millénaire
Torus est à Montus et Bouscassé ce que le prêt à porter est à la haute couture : un vin simple, populaire, élégant et facile à boire mais attention : il a déjà la trame et les qualités d'un prétendant.

bout_torus_madiran.jpg"Après avoir passé 30 ans dans ce vignoble, j'avais envie de donner avec Torus une autre version du Madiran, tout en finesse et en profondeur et de mettre en valeur les cépages de l'appellation. Cette gamme est en fait un pied de nez aux vins du Nouveau Monde." Alain Brumont

Après avoir fait ses preuves sur les grands vins de garde et opéré une remise en état de Madiran pour que l'appellation retrouve sa splendeur du 18ème siècle, Alain Brumont souhaitait élaborer un nouveau style de Madiran pour mettre en valeur une nouvelle facette du Tannat : le fruit, la chair, la souplesse et la profondeur. En 2000, après une longue réflexion pour créer une nouvelle génération de vins, la gamme Torus voit le jour. Les vins sont issus d'une sélection des vignes de moins de 15 ans des plus grands terroirs de Montus et Bouscassé. Léger, fruité, charmeur mais avec une trame plus puissante et consistante que les vins du Nouveau Monde, la gamme Torus a été cité denombreuses fois dans la presse internationale comme un concept novateur dans le Sud-Ouest. Au contraire des vins du nouveau monde qui sont trop sophistiqués voire "bodybuildé" (copeaux, acidifiés...), Alain Brumont a voulu démontré qu'avec terroir et cépage, on peut faire un vin très intéressant au goût futuriste : consistance, puissance, charme, équilibré, fruité, léger... Sans élevage en barrique

 - Domaine Meinjarré : madiran

Climatologie

Un climat excentrique entre Gascogne et Pyrénées. L’été, les journées sont chaudes et les nuits fraîches. L’automne est très peu pluvieux . Les hivers sont froids et secs. Du bonheur pour un vigneron

 

Historique

1979 : Alain Brumont hérite des 17 ha du vignoble de son père : Château Bouscassé.

1980 : Alain Brumont achète le Château Montus. C'est à ce moment précis qu'il décide que le cépage Tannat a le potentiel pour faire des vins exceptionnels.

1985 : Premier millésime de Montus Prestige. Le premier Madiran composé de Tannat à 100% et entièrement élevé dans des barriques neuves, surnommé le "Petrus du Madiran" par de grands dégustateurs internationaux. Grâce à cette cuvée Prestige, la révolution qualitative à Madiran est en marche et l'appellation se trouve propulsée parmi les grands vins. Madiran a retrouvé toute sa plendeur du siècle dernier.

1988 : Construction du chai à barriques sous-terrain au Château Bouscassé. Il s'agit du premier chai de ce type construit dans le Sud-Ouest.

1990 : Toujours à la recherche de nouveaux terroirs, Alain Brumont découvre une pente de 10 hectares parfaitement située et composée de gros galets, l'idéal pour le Tannat d'où il sortira Montus La Tyre, le meilleur Madiran jamais vinifié !

1991 : Alain Brumont est récompensé en obtenant le titre de Meilleur Vigneron des années 80 du magasine français "Gault et Millau" suivi par plusieurs articles le plaçant parmi les grands vignerons.

1995 : Construction d'un nouveau chai au Château Montus, baptisé le Cathédrale du Tannat !

1996 : Château Montus Prestige 1995 obtient l'excellent score de 96 points sur 100 dans le Winés Advocate.

2000 : Premier millésime de Montus La Tyre.

2001 : Lancement de Torus, un nouveau style de Madiran tout en puissance, profondeur, intensité, rond, souple et élégant.

2003 : Le Château Montus et l'ancien chai sont entièrement rénovés et le château converti en demeure de charme réservée aux groupes et aux séminaires.

2005 : Alain Brumont est sélectionné pour participer à la Wine Experience 2005 qui regroupe à New-York le Top 100 mondial.

2006 : Châteaux Montus et Bouscassé figurent au palmarès des plus grands vins du monde du livre éponyme de Bettane et Desseauve et rejoignent une cinquantaine d'ouvrages classant les grands vins du monde.

2007 : Un jury de 14 dégustateurs internationaux réuni en Suisse classe Montus La Tyre 2001 en troisième place des 10 plus grands vins français.

Le futur selon Alain Brumont : encore présévérer et créer quelques surprises de qualité et de style !


Quelques citations…

«Vins provocants et d’exception, Montus et Bouscassé sont l’œuvre d’un  original voire d’un génie : Alain Brumont, meneur d’hommes du Madiranais et dompteur de cépages».
Pierre Casamayor, La Revue du Vin de France
 
«Inclassable Alain Brumont».
Les Echos
 
« Le Petrus du Sud-Ouest. Le Madiran a retrouvé son cépage d’origine et ses racines : ceux d’un vin de garde apte à côtoyer les plus grands du Bordelais »
Bettane et Desseauve, Classement des Vins de France

« La viticulture et les vins sont au top ; on reconnaît l’investissement profond du bouillonnant Alain Brumont, les vins sont au niveau des grands Bordeaux, des deux premiers Italiens et des deux premiers Espagnols ».
Pierre Casamayor

« La Tyre est l’égal de Véga  Sicilia-Pingus ».
Michel Bettane, Sélection des vins du Sud-Ouest- février 2007

«Alain Brumont a prouvé au monde entier qu’il était capable de faire de grands vins à Madiran»
Philippe Faure-Brac, Les Grands Vins du Siècle

«Avec Montus et Bouscassé en Madiran, Alain Brumont a donné ses lettres de noblesse aux vins de terroir » Paris Match

« Alain Brumont : meilleur ambassadeur à travers le monde des madirans et des vins du Sud-Ouest ». Philippe Maurange

« Les vins d’Alain Brumont sont au niveau de Château Latour et des plus grands vins du monde, Alain Brumont est, dans le monde viticole : « un taureau de combat » ». Steven Spurrier


03/05/2010

Château Peyros

chateau_peyros_.jpgLe Château Peyros

Propriété du XVIIème siècle, Château Peyros, « lieu pierreux en gascon », jouit d’un terroirchateau peyros 2.jpg d’exception.

Issu des moraines pyrénéennes, le sol argileux-limoneux est très dense en galets roulés déposés par les glaciers.

Les 20 hectares de vignes sont cultivées en lutte raisonnée. L’apport organique est naturel, exclusivement composé des fumures d’un troupeau de 300 brebis qui parcourt le vignoble d’octobre à mai

70% plantés en Tannat
25% plantés en Cabernet Franc
5% plantés en Cabernet Sauvignon

 

Le cuvier inox a été construit au début des années 80 sous les conseils D’Emile Penaud. En 1999 il a été thermorégulé et équipé d’un système de micro-bullage qui permet d’assouplir les vins issus du cépage Tannat et d’obtenir des vins plus friands les premières années sans qu’ils perdent leur forte aptitude au vieillissement.

chateau peyros 3.jpgLe chai à barriques qui date du XVIIème siècle est naturellement isolé thermiquement et hydrométriquement. Pour une majeure partie des vins la fermentation malolactique se réalise en barrique afin d’apporter plus de gras et de velouté aux vins.

 

 

 

 

Château Peyros Tradition

 HISTOIRE

- Propriété du XVIIème siècle, reprise par Jean Jacques Lesgourgues en 1999.

- « Peyros » en gascon , signifie endroit pierreux, forte caractéristique du terroir.

 

  VIGNOBLE

- 22 hectares de vignes pour le vignoble le plus au sud de Madiran.

- 9 hectares pour la Cuvée Tradition sur des sols argilo-limoneux avec forte densité en galets roulés et en éléments moyens.

- Rendement : 46hl/ha

- Production : 42 000 bouteilles

 

  CEPAGES

- 60 % Tannat

- 40 % Cabernet Franc

 

  VINIFICATION

- Traditionnelle avec microbullage

- Cuvaison semi-longue : 15 à 20 jours

- Elevage 12 mois : 50% en barriques et 50% en cuves

 

 COMMENTAIRES DE DEGUSTATION

Par Patrick SOYE, Responsable Technique des Vins

 

mini_peyros_tradition.jpgCouleur intense rubis à reflets grenat.

Nez intense de fruits rouges aux notes framboises, poivré et vanillé. Bouche ronde et grasse, finale aux tanins fondus.

Vin équilibré d'une grande longueur en bouche.

 

Potentiel de Garde : jusqu’à 8  ans

 

A consommer avec viandes rouges grillées, volailles, confit de canard, fromages affinés (Brebis des Pyrénées).

 

25/02/2010

Domaine Pichard

domainepichard.jpgUn domaine au sol maigre, silico-argileux, très caillouteux, où l’exposition plein sud à mi-coteau permet d’obtenir des vins de très grande qualité. On élève ici des vins de tradition, proposant une gamme de millésimes sur 10 ans et plus, ce qui est très rare.
Beau Madiran
2005, très bien élevé en barriques, un vin superbe, au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, dense et classique, qui devrait tenir largement ses promesses.

La cuvée Tradition est plus ronde, bien corsée, un vin souple qui permet d’attendre l’évolution du grand vin. Remarquable 2004, puissant, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue et aux arômes de petits fruits rouges intenses (cassis, cerise), d’une jolie finale.

À la suite des derniers millésimes, les uns les plus typés et séduisants que les autres, il y a par exemple ce superbe 2000. Un millésime de couleur  très soutenue, très équilibré, au nez complexe avec des notes de cerise mûre et d’humus, de bouche ample et intense, chaleureuse avec ces nuances de confiture de cassis et de poivre, un vin non encore à maturité, qui poursuit sa très belle évolution.

À ses côtés, on savoure également cet exceptionnel millésime 1990, où l’on retrouve toute la spécificité de ce que doit être un Madiran digne de ce nom, avec une palette aromatique d’une grande complexité où les épices prédominent. Le vin est de belle robe grenat profond, au nez complexe dominé par les fruits cuits et des notes de torréfaction, avec des tanins mûrs et une belle concentration, d’une évolution.

Goûtez aussi le Pacherenc-du-Vic-Bilh, mêlant richesse aromatique et persistance, avec des connotations de noisette et d’abricot, tout en charme.

 

 

L'ESSENTIEL

 

 

Date de création

1955

Production annuelle

(en bouteilles) : entre 30 et 40 000

Superficie en vignes

12 ha

Moyenne d'âge des vignes

30 ans

Type de sols et exposition

Silico-argileux, exposition plein sud à mi-coteau

Cépages

Tannat, Cabernet franc, gros et petit Manseng

Elevage

En cuve ciment puis élevage en foudres et barriques

Caractéristiques du vin

2007 et 2008 devraient donner des vins puissants de longue garde aux arômes très complexes plus tanniques que les millésimes 2004 et 2005. Le Madiran 1990 est exceptionnel, il fêtera des 20 ans en 2010, en pleine forme, très long en bouche, un vrai régal

Plats conseillés

Confit de canard et d'oie, ceps, gibiers, garbure, tous les plats de la cuisine du Sud-Ouest

 

 

 Exemples de vins :

 

100_1989.JPGDomaine Pichard Madiran 2004

 

 

100_1401.JPGMadiran Grande Pyrène 2003

 

 

 

100_1987.JPGPacherenc de Vic Bilh

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu