Avertir le modérateur

06/02/2010

L'Hypocras

100_3053.JPGHypocras

L'hypocras est une ancienne boisson à base de vin sucré et aromatisé. C'est une boisson connue dans toute l'Europe médiévale. La légende attribue son invention au médecin grec Hippocrate, au Ve siècle av.J.C. En réalité, le nom « hypocras » est rencontré pour la première fois au milieu du XIVe siècle.

Présentation

L'hypocras est un vin fortement sucré avec du miel, à raison d'environ 200 grammes de miel pour trois litres de vin, auquel on ajoute de la cannelle et du gingembre (la recette médiévale comprenait aussi du Garingal (épice qui ressemble à du gingembre). La préparation est laissée à reposer puis est filtrée avant d'être mise en bouteille. Une fois mis en bouteille, l'hypocras se conserve plusieurs années.
Il existe de multiples manières de faire de l'hypocras. Les sources médiévales manquent de précision, mais la cannelle et le gingembre sont indispensables. Les autres plantes aromatiques et les autres épices sont facultatives et en proportions variables. Le fait de devoir faire chauffer le liquide ou non est controversé.

Étymologie

Les premières recettes de vin épicé apparaissent à la fin du XIIIe siècle (recettes de claret et de piment dans le Tractatus de Modo) ou au début du XIVe siècle (recette de piment dans le Régiment de Sanitat d'Arnaud de Villeneuve). Les recettes de piment sont majoritairement originaires de pays catalans ou de langue d'Oc. À partir de 1390, les recettes de piment sont appelées Ipocras ou Ypocras;, probablement en hommage à Hippocrate et en reprenant l'orthographe espagnole : « Ipocras ». À partir du XVIe siècle, le mot est généralement orthographié « Hypocras ».

Histoire

hypocras.jpg

Selon Pline l'Ancien et Apicius, les romains buvaient déjà des vins épicés.

Dès le XIIe siècle, un vin épicé appelé "pimen ou piment" est cité par Chrétien de Troyes. Au XIIIe siècle, la ville de Montpellier est réputée pour faire le commerce de vins épicés avec l'Angleterre. La boisson est très prisée tout au long du Moyen Âge. C'est un apéritif ou un digestif, souvent prescrit par les médecins pour faire digérer. Le sucre est alors considéré comme un médicament et, au Moyen Âge, le miel est réservé au peuple. L'hypocras était servi dans la plupart des banquets. C'était la boisson préférée de Gilles de Rais, qui en buvait paraît-il plusieurs bouteilles chaque jour. Plus tard, Louis XIV en était également friand. Elle était alors offerte comme présent de valeur, au même titre que les confitures.

On trouve des recettes d'hypocras jusqu'au XIXe siècle. À partir du XVIIe siècle, le vin aux épices est généralement confectionné avec des fruits (pommes, oranges, amandes) et du musc ou de l'ambre.

De nos jours, cette boisson est produite en France dans l'Allier avec le vin préféré des rois de France et des papes d'Avignon A.O.C en Ariège, en Haute-Loire, et la Drôme. Elle est utilisée comme boisson ou comme ingrédient de sauce. Elle est mise à l'honneur dans de nombreuses fêtes médiévales et la grande fête historique de La Ciotat dans les Bouches-du-Rhône : "Il était une fois 1720", notamment sur le camp des corsaires, qui se déroule fin octobre de chaque année. Toutefois la boisson telle qu'on peut la trouver dans le commerce est adaptée aux références culinaires actuelles et est donc bien moins épicée que la boisson médiévale saturée en épices.

Recette

  • La recette présentée ici est une recette type : on trouve toujours le vin, le miel, le gingembre et la cannelle dans les recettes d'Hypocras, l'utilisation des autres épices restant au goût de celui qui les suivent.

Ingrédients :

- 1 bouteille de vin rouge

- 100 g de miel

- 30 g de cannelle en bâtons

- 60 g de gingembre frais

- 10 clous de girofle

- 10 gousses de cardamome

 Préparation :

Verser le vin et le miel dans un récipient.

Broyer les épices et les mettre dans une toile que l'on noue.

Mettre la toile contenant les épices dans le breuvage et recouvrir.

Laisser macérer au moins pendant 4 heures. 

28/12/2009

Top 50

TOP 50 des VINS LES PLUS CONSOMMES

Les utilisateurs Vinoveritas ont fait une analyse portant sur un pannel de 7159 enregistrements de consommations.
Voici le classement des vins les plus consommés


1. Champagne 4.8 % (341 consommations)
2. Côtes du Rhône 2.0 % (146 consommations)
3. Bordeaux 1.9 % (139 consommations)
4. Haut-Médoc 1.9 % (136 consommations)
5. Alsace Gewürztraminer 1.8 % (127 consommations)
6. Médoc 1.7 % (122 consommations)
7. Coteaux du Languedoc 1.5 % (110 consommations)
8. Alsace Riesling 1.4 % (103 consommations)
9. Saint-Emilion Grand Cru 1.4 % (100 consommations)
10. Margaux 1.2 % (86 consommations)
11. Alsace Pinot gris 1.1 % (82 consommations)
12. Chablis 1.1 % (81 consommations)
13. Saint-Estèphe 1.1 % (78 consommations)
14. Cahors 1.1 % (77 consommations)
15. Pessac-Léognan 1.1 % (77 consommations)
16. Bordeaux Supérieur 1.1 % (76 consommations)
17. Chateauneuf-du-Pape 1.0 % (75 consommations)
18. Vin de Pays des Côtes de Gascogne 1.0 % (75 consommations)
19. Bourgogne 1.0 % (74 consommations)
20. Pauillac 1.0 % (70 consommations)
21. Côtes de Provence 1.0 % (70 consommations)
22. Sancerre 0.9 % (68 consommations)
23. Côtes de Bourg 0.9 % (62 consommations)
24. Graves 0.8 % (60 consommations)
25. Corbières 0.8 % (56 consommations)
26. Crozes-Hermitage 0.8 % (55 consommations)
27. Vin de Pays d'Oc 0.7 % (53 consommations)
28. Anjou 0.7 % (53 consommations)
29. Saumur Champigny 0.7 % (52 consommations)
30. Pouilly-Fumé 0.7 % (52 consommations)
31. Sauternes 0.7 % (52 consommations)
32. Premières Côtes de Blaye 0.7 % (49 consommations)
33. Saint-Joseph 0.7 % (49 consommations)
34. Saint-Emilion 0.7 % (48 consommations)
35. Saint-Julien 0.7 % (47 consommations)
36. Gigondas 0.7 % (47 consommations)
37. Moulis en Médoc 0.6 % (46 consommations)
38. Madiran 0.6 % (43 consommations)
39. Coteaux du Vendômois 0.6 % (42 consommations)
40. Morgon 0.6 % (42 consommations)
41. Coteaux du Layon 0.6 % (41 consommations)
42. Muscadet Sèvre-et-Maine 0.6 % (41 consommations)
43. Côtes du Rhône Villages 0.6 % (41 consommations)
44. Pommard 0.6 % (40 consommations)
45. Côtes du Roussillon 0.6 % (40 consommations)
46. Meursault 0.5 % (39 consommations)
47. Alsace Pinot noir 0.5 % (39 consommations)
48. Santenay 0.5 % (39 consommations)
49. Côtes de Castillon 0.5 % (38 consommations)
50. Pomerol 0.5 % (38 consommations)
Classement sur 12 mois glissants, ou pondéré par la surface de production.

 

25/05/2009

Accord vins et mets

ACCORD METS ET VINS

 

Bonne cuisine et bon vin, c'est le paradis sur terre ". Henri IV
Quoi de plus difficile que de trouver "le" vin idéal pour accompagner un plat . Ii faut
profiter de la grande diversité des vins français pour faire un bon mariage avec les plats.

 

U100_1889.JPGN PEU D’HISTOIRE…

Jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, il n'était pas pensable d'associer les vins et les plats,
tout simplement parce qu'il y avait trop de plats servis en même temps. On ne dégustait
du vin qu’au début ou à la fin du repas, ou alors à une occasion précise : un événement,
(fête ou victoire), une personne (élection, anniversaire).Depuis, les plats servis sont moins nombreux et donc beaucoup plus faciles à accompagner de vin.

L’ACCORD PARFAIT N’EXISTE PAS…

Cet accord a toujours été complexe car chaque vin est typé en fonction de sa région, de
son terroir. Quant aux plats, ils offrent toute une nuance de goûts selon leur préparation et
ce n’est pas facile de trouver exactement le mariage idéal. De plus la saison est, elle aussi à prendre en compte ( rouge puissant en hiver et blanc fruité en été).

L'accord entre les plats et les vins est assez complexe. La saveur d'un vin varie beaucoup
en fonction de son origine, de sa maturité… et les plats offrent toute une nuance de goûts selon la manière dont ils sont préparés. Difficile, en somme, de viser toujours juste ! D'autant plus que la saison et l'occasion peuvent être à prendre en compte également. En été, on préférera un blanc fruité et en hiver plutôt un rouge puissant… Certains mariages semblent tomber sous le sens. Ainsi, aura-t-on assez spontanément tendance à accompagner des mets délicats d'un vin aux arômes subtils, les plats solides d'un vin robuste. On mariera plus volontiers le poisson 100_1989.JPGau vin blanc et le gibier au vin rouge, même si ces lois ne sont pas immuables. De la même manière, il ne faut pas croire que seul le Sauternes se boit avec le foie gras ou que seuls les vins rouges avec le fromage, sous prétexte que " tout le monde le dit " !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu