Avertir le modérateur

20/12/2009

Le Béarn

300px-Vignoble_de_Monein bearn.jpgL’appellation béarn, se trouve à cheval sur trois départements : Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Gers et sur deux régions : Aquitaine et Midi-Pyrénées. Le vignoble du Jurançon produit un vin rouge de Béarn, celui du Madiran un vin rosé de Béarn et le village de Bellocq des vins portant l'appellation béarn-bellocq.

Préhistoire et antiquité : ce fut lors de la colonisation romaine que fut planté un vignoble sur les coteaux entre Salies-de-Béarn et le village de Bellocq.

Moyen-Age : Gaston VII de Moncade, vicomte de Béarn, fit élever une forteresse à Bellocq. Celle-ci permit la construction d'une bastide. Les nouveaux habitants contribuèrent au développement du vignoble. Celui-ci étant traversé par le chemin de Saint-Jacques-de Compostelle, les pélerins en route vers la Galice ou de retour du pèlerinage popularisérent le vin béarnais hors des frontières régionales.

Renaissance : Jeanne d'Albret, mère de Henri IV, qui était ici sur ses terres, apprèciait particulièrement le vin du Béarn.

Période moderne : au XVII siècle, les protestants béarnais, exilés en Hollande ou en Angleterre, organisèrent le négoce de leurs vins vers l'Europe du Nord.

Période contemporaine : l'appellation a été reconnue VDQS en 1951, puis AOC en 1975. L'AOC Béarn-Bellocq l'a été en 1991.

 Étymologie :Le Béarn (AOC) tire son nom de l'ancienne province du Béarn où il est produit. Le Béarn quant à lui est ainsi nommé d'après le peuple des Bénéharnais, qui occupait le site pendant l'Antiquité.

Situation géographique :Ce terroir forme un large ruban vallonné infléchi vers le sud-est, entre les bassins du gave d'Oloron et du gave de Pau, qui remonte vers le nord le long de la vallée de l'Adour. Il se situe sur les départements des Pyrénées- Atlantiques, des Haute-Pyrénées et du Gers.

Orographie : Ce vignoble occupe les graves des gaves et les collines pré-pyrénéennes sur les aires d'appellation du Jurançon et du Madiran.

Géologie : Le terroir est essentiellement composé de sols argilo-sableux, datant du quaternaire ancien, et d'un substrat argilo-gréseux, remontant au pliocène.

Climatologie : Climat océanique tempéré avec des automnes ensoleillés aux températures élevées (été indien).

Les aires d’appellation sont le béarn-bellocq, et les vins qui ne peuvent être déclarés ni en jurançon ni en madiran. Elles couvrent 259 ha, réparties sur 74 communes des Pyrénées-Atlantiques, 6 des Hautes-Pyrénées et 3 du Gers.

Encépagement : Il est composé de cabernet franc, cabernet sauvignon, tannat, Fer, Manseng noir et courbu noir pour les cépages rouges. Il y a trois cépages blancs, le raffiat de Moncade, le petit manseng, le gros manseng, le Pinenc, le Sauvignon, le Camaralet de Lasseube et le Lauzet.

Méthodes culturales : Le vignoble est cultivé en hautains, selon la méthode régionale. Seule la taille longue est autorisée.On rencontre deux types de vignobles : - vignoble de plaine qui s'étale sur l'ancien lit du Gave de pau sur lequel on trouve des sols caillouteux et filtrants.                     - vignoble de coteau à faible pente qui permet d'abriter la vigne contre le vent, d'offrir de bonnes expositions sud, sud-est, de se protéger contre les gelées (gain d'altitude). La vigne est plantée uniquement dans le sens de la pente (pas de terrasse). La vigne est taillée à guyot simple (Tannat) et à guyot double (Cabernet Franc et Cabernet-Sauvignon).

Terroir et vins : Les vins de trois zones peuvent revendiquer l’appellation Béarn : celle du jurançon quand elle produit un rouge, celle du madiran pour le rosé, et la commune de Bellocq pour les trois couleurs. Ces derniers vins ont seuls droit à l’appellation Béarn-bellocq. . Rouges et rosés représentent la part la plus importante de la production. Légers et francs de goût, il faut de préférence les boire dans l'année. Les blancs secs sont connus sous le nom de « Rousselet de Béarn ».

Structure des exploitations : La production est assurée par deux caves coopératives et vingt-huit caves indépendantes.

Type de vins et gastronomie : Le rouge dégage au nez des notes de fruits noirs (myrtille, cerise, cassis). Il se consomme entre deux et cinq ans. Traditionnellement il est servi sur des viandes grillées ou en sauce, volailles, confits, magrets, gibiers et fromages à croûte fleurie.

Le rosé aux arômes de petits fruits rouges se consomme jeune. Traditionnellement il accompagne les charcuteries, salades composées et grillades.

Le blanc moelleux ou sec est plus confidentiel. Moelleux il se révèle sur du foie gras, des fromages à pâte persillées et les desserts. Sec, il peut ,se servir, entre 8 et 10°, en apéritif ou avec les hors-d’œuvre, les poissons et les crustacés.

100_2552.JPG

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu